Bannière

"Tiga" : le plan de bataille anti-pesticides de Nouvelle-Aquitaine

Le projet de la Région retenu au dispositif national « Territoire d'Innovation - Grande Ambition » (Tiga) tourne autour de la viticulture durable.

Suite au lancement par l'Etat d'un dispositif intitulé « Territoires d'innovation de grande ambition », doté d'une enveloppe de 500 M€ sur une période de dix ans, la Région a été retenue pour élaborer un projet collectif de territoire autour de la viticulture durable et de la sortie des pesticides.

Le projet, porté par la Région, en partenariat étroit avec le monde de la recherche (Institut des Sciences, de la Vigne et du Vin (ISVV), Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Bordeaux Sciences Agro (BSA), Universités de Bordeaux, Pau et Poitiers...), l'ensemble des interprofessions viticoles (Cognac, Bordeaux, Bergerac-Duras...), les Chambres d'agriculture et l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), intitulé «TIGA Nouvelle-Aquitaine, acteurs économiques et citoyens construisent les territoires viticoles responsables et innovants de demain », est un travail collaboratif de tous les acteurs de la filière.

Sur les 117 projets qui ont candidaté à cet appel à manifestation d'intérêt, seuls 24 ont été retenus. Le dossier porté par la Région étant arrivé 3ème au niveau national, et 1er des projets sur l'agriculture.

Il s'inscrit totalement dans les préoccupations nationales des Etats Généraux de l'Alimentation (EGA) et rejoint aussi les débats européens (glyphosate...) et s'appuie sur une dynamique économique de la filière viticole, soutenue par de nombreux acteurs de l'innovation (start up, clusters, pôles de compétitivité...) et par l'excellence académique régionale.

C'est la première fois qu'autant d'acteurs, avec une aussi grande diversité, se mobilisent autour d'une même ambition qui est de rester en 2050 une terre viticole d'excellence, dynamique et attractive pour ses habitants, ses entreprises, leurs salariés et les touristes attirés par cette destination.

Par cette candidature, la Nouvelle-Aquitaine souhaite être le laboratoire à grande échelle de la réduction de l'usage des pesticides, de la prise en compte du réchauffement climatique et d'un développement durable d'une viticulture de qualité.

Les acteurs de ce projet ont à présent quelques mois pour élaborer un programme d'actions innovant à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine. Une sélection finale retiendra 10 des 24 projets présélectionnés, avec à la clé des financements importants dédiés à la mise en œuvre opérationnelle du TIGA de Nouvelle-Aquitaine.

 

Lire l'interview de Lydia Héraud, conseillère régionale déléguée à la viticulture et aux spiritueux en page 6 du n°122 de Terres de Cognac

Retrouvez en Juin notre guide de l'été
Retrouvez en Juin
notre guide de l'été
La Vie Charantaise
La Vie Charentaise
Abonnement couplage
Bannière