Bannière
Rendement cognac 2018 nettement rehaussé à 14,64 hl/ha

Rendement cognac 2018 nettement rehaussé à 14,64 hl/ha

La filière Cognac a fixé définitivement le 29 août son rendement annuel Cognac 2018 à hauteur de 14,64 hl AP/ha.

Confirmant un besoin total de 914 700 hl AP, la filière Cognac a validé, au sein de la Section ODG du BNIC, un rendement annuel Cognac 2018 à hauteur de 14,64 hl AP/ha. Ce chiffre, issu du Business Plan Cognac, a été entériné le 29 août dans le cadre du Comité Régional  INAO.

« Cette décision collective et unanime répond à la forte demande des marchés et à la croissance des expéditions

(+ 8,2 % en volume et 5,4 % en valeur au 31 juillet 2018). Elle tient compte de la capacité du vignoble affecté par les aléas climatiques et des dernières estimations de récolte de la Station Viticole », explique l’interprofession dans un communiqué.

Le cap record des 200 millions de bouteilles expédiées sur la campagne 2017-2018 a été franchi (205,9 millions de bouteilles). « Cette bonne dynamique confirme le besoin de production de 914 700 hl AP,  nécessitant, sur les 76 000 ha de la zone d’appellation, une production moyenne de l’ordre de 12 hl AP/ha », justifie l’interprofession.

« Malgré la grêle, le mildiou et l’échaudage, la viticulture a réussi à maintenir un potentiel de rendement régional autour de la moyenne des années passées de 11 hl AP/ha. Pour autant, en raison de ces aléas, la récolte 2018 va être caractérisée par une très forte hétérogénéité des rendements selon les exploitations. Cette dispersion constitue un élément majeur à la hausse dans la détermination du rendement annuel Cognac », conclut le communiqué.

 

Notre commentaire :

En annonçant un rendement cognac très élevé à près de 15 hl AP/ha, les responsables professionnels annoncent clairement qu’ils ne veulent pas freiner la formidable expansion des ventes de cognac portée par le négoce, mais ils risquent par là même de créer bien des frustrations dans la viticulture, sachant que bon nombre de viticulteurs touchés par les aléas d’une campagne bien compliquée (grêle, mildiou, etc.) seront bien loin d’atteindre, ne serait-ce que le premier niveau de rendement fixé avant l’été à 12,5 hl AP/ha.

Retrouvez en Juin notre guide de l'été
Retrouvez en Juin
notre guide de l'été
La Vie Charantaise
La Vie Charentaise
Abonnement couplage
Bannière